×
Accueil » Nos solutions » Recyclage lampes

Le recyclage des lampes : des économies d’énergie et de ressources naturelles

Cèdre et le recyclage des lampes

Avec Cèdre, recycler les lampes est un geste simple et économique

Cèdre vous propose des réceptacles de collecte adaptés à la fois pour les lampes et les néons. Cèdre vous propose des collectes pour le recyclage des lampes en fonction des estimations volumétriques, donc l’enlèvement des lampes est proposé à la demande et est effectué lors d’une collecte avec les autres déchets. Cèdre assure la traçabilité de toute la filière.

 

Pas question d’imaginer un monde sans ampoule et lampe. Mais, recycler une grande partie de ces lampes est indispensable. Lesquelles et pourquoi ?

Le recyclage des lampes ne concerne pas toutes les lampes !

Ne sont pas concernées par le recyclage : les lampes à filament

Les lampes à filament sont les ampoules classiques à incandescence et les halogènes. Elles ne nécessitent pas de traitement particulier et doivent être jetées dans les poubelles de déchets ménagers.

Sont à recycler : toutes les autres lampes

Les tubes fluorescents appelés communément néons, les lampes fluo-compactes dites « basse consommation », les lampes LED, etc. Pour les reconnaître, c’est simple : depuis le 13 août 2005, elles sont toutes identifiables grâce au petit symbole « poubelle barrée » inscrit dessus. Il nous rappelle qu’on ne doit pas les jeter dans une poubelle classique.

Le recyclage des lampes est avantageux et ce, pour 4 raisons :

 

. Plus de 90% du poids d’une lampe est recyclable. Il s’agit pour 88% de verre, pour 5% de métaux comme le fer, l’aluminium ou le cuivre, pour moins de 3% de poudres fluorescentes, pour 0,005% de mercure. La bakélite et le plastique qui représentent environ 4% du poids d’une lampe ne sont pas recyclés – du fait de leur quantité insuffisante – mais font souvent l’objet d’une valorisation thermique par incinération.

 

. Le recyclage des lampes préserve nos ressources naturelles. En effet, pour une tonne de verre fabriqué à partir de verre recyclé, on économise 700 kg de sable, 150 kg de soude ou potasse et 100 kg de calcaire.

 

. Cela permet de faire des économies d’énergie. Fabriquer de nouveaux néons avec du verre recyclé consomme moins d’énergie car le niveau de fusion du verre est inférieur à celui du sable.

 

. Cela permet de réduire nos déchets et d’éliminer tout risque de pollution au mercure. Celui-ci est récupéré et neutralisé ce qui évite son rejet dans l’atmosphère ou dans les sols.