Tri, collecte et valorisation des bio-déchets en entreprise

Depuis 2016, tout établissement générant plus de 10 tonnes par an de bio-déchets a pour obligation de les trier à la source, et d’en faire assurer la collecte pour qu’ils soient valorisés dans des filières de recyclage (article R543-225 du Code de l’Environnement et à l’arrêté du 12 juillet 2011). A titre d’exemple, ces 10 tonnes de bio-déchets correspondent, pour un restaurant d’entreprise (RIE) à 275 repas/jours, sur les 260 jours servis. En 2025, le recyclage des matières organiques, surtout connu des grandes entreprises devra s’étendre aux plus petites : il sera obligatoire pour tous les acteurs et ce, sans limite de tonnage.

Recyclage Bio-déchets

Le processus de collecte des déchets alimentaires.

Les biodéchets doivent être triés séparément des autres déchets pour être repris séparément par un prestataire spécialisé qui achemine le flux en compostage ou en méthanisation (voir ci-après).

  • Diagnostic de vos besoins
    pour vous proposer la solution la plus adaptés (type et nombre de contenant, fréquence de collecte…)
  • Mise en place de contenants spécifiques pour collecter vos déchets organiques.
  • Collecte de vos déchets organiques dans des camions roulant au Bio GNV, pesée embarquée.
  • Valorisation : compost, lombricompost, energie (gaz et électricté), digestat (engrais)
  • Reporting et traçabilité

Le recyclage de vos biodéchets

Que deviennent vos déchets organiques ?

La loi retient deux façons de recycler les biodéchets : le compostage et la méthanisation. Dans notre filière de recyclage, les déchets alimentaires sont valorisés selon ces deux axes.

Recyclage des bio déchets

Zoom sur la méthanisation

La méthanisation est un procédé naturel et biologique qui, en l’absence d’oxygène, permet de récupérer de l’énergie à partir de la fermentation de la matière.

Comment ça fonctionne ? Les déchets alimentaires sont placés dans de grandes cuves fermées. Sous l’action des bactéries, la fermentation se produit et un gaz (composé principalement de méthane) se dégage.

Le gaz est capté et il peut ensuite être :

  • injecté dans les réseaux de gaz de ville, pour alimenter les ménages ou les entreprises;
  • transformé pour produire de l’électricité et de la chaleur ;
  • utilisé comme carburant pour véhicules qui roulent au bio gaz (comme nos camions !).

A l’issue du processus, la matière restante, appelée “digestat”, est récupérée. Elle est très riche en azote et peut être redistribuée aux agriculteurs pour enrichir leurs terres.

Zoom sur le compostage

Le compostage est un procédé de transformation de matières fermentescibles, très utilisé, en particulier en milieu agricole.

Le compost (résultat du compostage) est fabriqué à partir des restes alimentaires triés à la source et de déchets verts.

Contrairement à la méthanisation, le compostage s’effectue grâce à l’air ambiant.

La grande richesse en éléments fertilisants et en matières organiques des composts

  • libère rapidement des éléments nutritifs
  • améliore et enrichit durablement la structure des sols (meilleure rétention de l’eau, aération, …),
  • stimule et dynamise la vie microbienne du sol

 

Les produits de composts sont utilisables en agriculture biologique et sont conformes à la norme « Amendement Organique » NFU 44-051.

Camion a compost industriel
compost

Réduire les déchets alimentaires en entreprise

La lutte contre le gaspillage alimentaire est le principal levier de réduction des déchets alimentaires.
En France, c’est 20 à 30 kg de nourriture non consommée qui serait ainsi jetée chaque année, soit 16 milliard d’euros. En 2016, le débuté Guillaume Garot a fait voter une loi comportant 23 points pour réduire le gaspillage alimentaire. Il engage ainsi la grande distribution et la restauration collective à mieux gérer leur production. La France est le premier pays à légiférer contre le gaspillage alimentaire.

Un projet ? Une question ?
Contactez Cèdre !
Tel : 01 39 98 50 30