×
Accueil » Nos solutions » Recyclage piles

Le recyclage des piles : essentiel pour nous et notre planète

Cèdre et le recyclage des piles

Avec Cèdre, recycler les piles est un geste simple et économique. Cèdre vous propose des collectes pour le recyclage des piles en fonction des estimations volumétriques, donc l’enlèvement des piles est proposé à la demande et est effectué lors d’une collecte avec les autres déchets. Cèdre assure la traçabilité de toute la filière.

 

De nombreux appareils fonctionnent avec des piles. En France nous en consommons environ 600 millions par an 

or, seules un tiers d’entre elles sont collectées pour être recyclées. Pourtant, la loi nous interdit depuis 1999 de jeter nos piles dans des poubelles ordinaires. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles sont considérées comme des déchets dangereux.

 

Le recyclage des piles : indispensable pour préserver l’environnement et notre santé

Les piles contiennent des métaux lourds toxiques pour l’homme et nocifs pour l’environnement : Nickel, Cadmium, Mercure, Plomb, Fer, Zinc, Calcium, Aluminium, Magnésium, Lithium. Ainsi, à titre d’exemple, une pile bouton au mercure jetée dans la nature pollue 1 m3 de terre et 1000 m3 d’eau pendant une cinquantaine d’années.

 

Le recyclage des piles : une économie de matières premières aussi

Une tonne de piles usagées recyclées permet de récupérer jusqu’à 600 kg de matériaux réutilisables.

Le ferromanganèse est réutilisé dans les fonderies pour la fabrication de robinetterie, de rails de chemin de fer ou encore dans la coutellerie de luxe.

Le zinc est utilisé pour produire des gouttières et toitures.

Le mercure peut être recyclé pour des applications industrielles spécifiques et pharmaceutiques.

Le laitier – sorte de matière minérale – sert au remblaiement des routes et à la fabrication de laine de roche, un isolant phonique.

 

Le recyclage des piles : 3 grands procédés utilisés selon le type de pile

  • La pyrométallurgie

Elle concerne 90% des piles bâtons. Son principe est simple : les piles sont introduites dans un four montant à 1500°C. Les divers métaux composant les piles sont alors séparés par condensation.

 

  • L’hydrométallurgie

Ici les piles et les accumulateurs au lithium sont d’abord broyés puis triés pour séparer les éléments métalliques des éléments organiques. Les métaux sont traités grâce à des procédés et réactifs chimiques. Cette technique n’est pas polluante pour l’atmosphère et est économe en énergie.

 

  • La pyrolyse

Ce procédé de distillation est utilisé pour les piles bouton et les accumulateurs NiCd et Ni MH. Cela permet entre autre de récupérer le mercure contenu dans ces piles.