Le recyclage des ampoules et néons

Des économies d’énergie et de ressources naturelles

Pas question d’imaginer un monde sans ampoule et lampe. Mais, recycler une grande partie de ces ampoules est indispensable. Lesquelles et pourquoi ?

Avec Cèdre, recycler ses ampoules et néons est un geste simple et économique.

Recyclage des ampoules électriques avec Cèdre

Le processus de collecte ampoules et néons, avec Cèdre ?

Illustration recyclage au bureau

Cèdre vous propose des collectes pour le recyclage des lampes en fonction des estimations volumétriques.

  • Diagnostic de vos besoins, pour vous proposer la solution la plus adaptée à vos besoins (type, nombre de contenants, fréquence….)
  • Mise en place de contenants de collecte spécifiques : deux modèles de tailles différentes pour s’adapter à la fois à vos lampes et vos néons, quelque soient leurs tailles.
  • Collecte de vos lampes et de vos néons dans des camions roulant au Bio GNV, équipés de pesée embarquée. L’enlèvement des lampes est proposé à la demande et est effectué lors d’une collecte d’autres déchets.
  • Valorisation
  • Reporting en temps réel et traçabilité (BSD, Bénéfices environnementaux et sociaux…)

Que deviennent vos ampoules et néons, une fois collectée ?

Les lampes fluocompactes et tubes fluorescents représentent la grande majorité des lampes collectées dans les entreprises.
Petites nouvelles, peu de lampes à LED arrivent en fin de vie aujourd’hui.
Elles peuvent donc être traitées avec les lampes fluocompactes,et de la même manière.

 

  • Dépollution : Les ampoules fluocompactes et tubes fluorescents fonctionnent grâce à une petite quantité de mercure (0,005% de leur poids), ils sont dans un premier temps dépolluées suivant une réglementation très stricte.

 

  • Recyclage et valorisation : Au sein des centres de traitement de notre filière de recyclage, les lampes sont broyées dans un dispositif étanche qui permet
    • de récupérer le mercure : il est piégé par des filtres à charbon actif soufré placés dans le système d’aspiration de l’air des installations.
    • et de séparer les autres matières pour les recycler ou les valoriser :
      • le verre : est présent sous une forme broyée appelée calcin. On l’utilise pour faire de nouveaux tubes fluorescents,
        des abrasifs ou des isolants pour le bâtiment.
      • le métal : On le réutilise pour produire d’autres objets.
        Par exemple, des cadres de vélos, des pièces automobiles
        ou même des boules de pétanque !
      • et le plastique : il est quant à lui incinéré pour être transformé en énergie.

4 raisons de recycler ses ampoules et néons

  • Cela permet de réduire les déchets et d’éliminer tout risque de pollution au mercure.
    Celui-ci est récupéré et neutralisé ce qui évite son rejet dans l’atmosphère ou dans les sols.
  • Cela permet de faire des économies d’énergie.
    Fabriquer de nouveaux néons avec du verre recyclé consomme moins d’énergie car le niveau de fusion du verre est inférieur à celui du sable.
  • Le recyclage des lampes préserve les ressources naturelles.
    En effet, pour une tonne de verre fabriqué à partir de verre recyclé, on économise 700 kg de sable, 150 kg de soude ou potasse et 100 kg de calcaire.
  • Plus de 90% du poids d’une lampe est recyclable.
    Il s’agit pour 88% de verre, pour 5% de métaux comme le fer, l’aluminium ou le cuivre, pour moins de 3% de poudres fluorescentes, pour 0,005% de mercure.
    La bakélite et le plastique qui représentent environ 4% du poids d’une lampe ne sont pas recyclés – du fait de leur quantité insuffisante – mais font souvent l’objet d’une valorisation thermique par incinération.
Recyclage des ampoules en entreprise au bureau

Le recyclage des lampes, lesquelles sont concernées ? Cèdre vous aide à faire le point.

Sont à recycler :

  • Les tubes fluorescents appelés communément néons,  utilisent une technologie très économe en énergie.
  • les lampes fluo-compactes dites « basse consommation », utilisent cette même technologie.
  • les lampes LED, ce sont les lampes les moins consommatrices d’énergie et à la durée de vie la plus longue. De moins en moins chères, elles sont progressivement adoptées par les consommateurs.

Pour les reconnaître, c’est simple : depuis le 13 août 2005, elles sont toutes identifiables grâce au petit symbole « poubelle barrée » inscrit dessus. Ce symbole a pour objet de nous rappeler qu’on ne doit pas les jeter dans une poubelle classique.

Ne sont pas concernées par le recyclage :
les lampes à filament

Les lampes à filament sont les ampoules classiques à incandescence et les halogènes.
Très consommatrices d’énergie, elles produisent plus de chaleur que de lumière ! Du fait de leur composition (pas de produit dangereux et peu de matériaux), l’impact sur l’environnement des couts de collecte (camions et traitement) ne serait pas compensé par les gains environnementaux issus de leur recyclage. Elles sont à jeter dans les poubelles tout venants (DIB, déchet ultime).

Une directive européenne a progressivement interdit leur commercialisation.

Histoire de l’ampoule

  • 1878 : L’ampoule électrique a été mise au point par Joseph Swan
  • 1879 : L’ampoule a été améliorée par Thomas Edison en 1879. Suite à un procès, les deux inventeurs obtiennent le droit de fabriquer leur ampoules.
  • 1911 : Irving Langmuir améliore les ampoules à incandescence à l’aide du bobinage des filaments et à l’emploi d’un remplissage gazeux.
  • 1959 : La Lampe halogène est inventée par Edward G. Zubler et Frederick Mosby. Elle est remplie d’un gaz halogéné afin de limiter le noircissement de l’ampoule et l’usure.

Histoire du néon

  • 1898 : Découverte en 1898 de la présence d’un gaz néon dans l’air liquéfié.
  • 1910 : Le physicien et chimiste français Georges Claude crée le premier néon
  • 1923 : L’invention du français est tellement prisée par les consommateurs qu’elle s’exporte jusqu’au Etat-unis
  • 1973 : Philips ajoute un mélange de silicates et d’aluminates dont les propriétés générales sont bien supérieures à celles des halophosphates.
Recyclage des ampoules au bureau en enreprise
Néons neons ampoules recyclage au bureau

Un projet ? Une question ?
Contactez Cèdre !
Tel : 01 39 98 50 30