×
Accueil » Nos solutions » Recyclage verres

Le recyclage du verre : un allié de poids pour notre planète

Cèdre et le recyclage du verre

Recycler le verre est un acte facile à faire avec Cèdre !

En effet, Cèdre propose de mettre en place chez ses clients des containers adaptés pour la collecte du verre. Ces containers sont collectés en même temps que les autres déchets selon la fréquence prédéterminée mais peuvent aussi être collectés à la demande. Cette solution souple s’adapte à tout type de site quel que soit la consommation.

 

Autrefois, les bouteilles en verre étaient consignées. Cette pratique a disparu chez nous. Toutefois, le verre est le plus ancien des matériaux recyclés en France. Le recyclage du verre a débuté en 1974. Aujourd’hui, où en est-on ? Pourquoi recycler le verre et comment ?

 

Le recyclage du verre a nettement progressé en France  

Selon les statistiques éditées par l’Ademe, le taux de recyclage et de valorisation du verre est passé de 50% en 2000 à 60% en 2005 pour atteindre 71% en 2011. Une hausse dont on ne peut que se féliciter mais un résultat qui peut encore être optimisé.

 

Le recyclage du verre : que des avantages

Les emballages en verre – bouteilles, bocaux, pots ou flacons – ne sont pas biodégradables. Il faudrait plusieurs millénaires pour qu’ils se décomposent dans la nature et encore. Le verre est par contre 100% recyclable et à l’infini, sans rien perdre de ses qualités. Une aubaine qui n’offre que des avantages ! En effet, recycler le verre, c’est lui donner une seconde vie et c’est surtout économiser du sable, du calcaire, de l’eau et du pétrole tout en réduisant la mise en décharge, l’incinération et les pollutions que cela engendre. En effet, pour une tonne de verre fabriqué à partir de verre recyclé, on économise 700 kg de sable, 150 kg de soude ou potasse et 100 kg de calcaire.

 

Le recyclage du verre : un procédé bien rodé

Une fois collecté, le verre est broyé et débarrassé de toutes ses impuretés.

Des opérations de tri et « nettoyage » successives : Un 1er tri manuel permet d’éliminer les éventuels objets intrus. Un 2e tri mécanique supprime les éléments métalliques comme les collerettes ou les capsules. Un 3e tri optique permet d’identifier et d’extraire les débris de faïence ou de porcelaine. Enfin, un souffleur ôte les éléments les plus légers : les bouchons et étiquettes.

 

La préparation de la pâte de verre : Le verre ainsi broyé et nettoyé est appelé calcin. Il peut constituer jusqu’à 80% du nouvel emballage en verre.

 

Le moulage : la patte de verre en fusion passe successivement dans un moule ébaucheur puis un moule finisseur où elle est soufflée pour donner vie à de nouvelles bouteilles, bocaux ou flacons en verre, flambant neufs.