×

Sapin naturel ou Sapin artificiel, votre choix est-il le meilleur pour l’environnement ?

Sapin artificiel versus naturel

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question : sapin naturel ou sapin artificiel ? Lequel est le plus écologique ? Lequel aura-t-il le moins d’impact sur l’environnement ?

 

Environ un ménage sur cinq dispose d’un sapin chez soi pour Noël, qui coûte en moyenne 27 euros. La tentation de sauver un arbre pourrait nous inciter à basculer du côté des sapins artificiels. Est-ce une vraie bonne idée ?

Sapin naturel ou sapin réutilisable, lequel a le meilleur bilan carbone ?

Les sapins artificiels sont fabriqués à base de plastique. Et le plastique est quant à lui fabriqué à base de pétrole. Une matière première non renouvelable et polluante aussi bien au moment de la fabrication, que de la destruction. Ces versions ne sont ni recyclables, ni biodégradables.

De plus, la plupart de ces sapins sont fabriqués en Asie. Ils ne participent donc pas à notre économie européenne et voyagent en avion. La quasi-totalité des sapins naturels pousse quant à eux en France et est transportée en camion.

Le modèle naturel émet un peu plus de 3,1 kg de CO2 par an pour sa production et son transport, contre 8,1 kg pour un sapin artificiel.

Ce dernier n’étant par ailleurs pas recyclable et provenant le plus souvent de… Chine, il faudra ainsi compter au moins 20 ans pour que votre sapin artificiel soit écologiquement amorti ! Or selon l’ADEME, ils ne sont conservés que 6 ans en moyenne !

Cet impact sur le climat est global et difficile à compenser. Il est donc déterminant dans le bilan environnemental du sapin de Noël.

Pour limiter le coût carbone lié au transport, il est préférable d’opter pour un arbre planté en France.

Selon 60 Millions de consommateurs l’indication de la provenance n’est pas obligatoire sur les sapins, aussi Frédéric Naudet, président de L’Association française du sapin de Noël naturel conseille de demander l’origine du conifère si celle-ci n’est pas indiquée sur l’étiquette.

Pour compenser cette absence d’obligation, de nouveaux labels bio voient le jour. Ainsi cette même association a mis en place l’attribution d’un nouveau label « Plante bleue » pour les producteurs qui s’engagent à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Vous pouvez également trouver des sapins avec le logo environnemental MPS et depuis peu des sapins de Noël certifiés AB produits en France.
En France, la plupart des conifères poussent principalement dans les forêts de Savoie, de Bourgogne, de Bretagne et du Morvan.

 

Les sapins de Noël naturels participent-ils à la déforestation ?

Contrairement aux idées reçues, les sapins de Noël ne participent pas à la déforestation de notre planète.  Ils ne sont pas coupés dans nos forêts, mais dans des cultures bien spécifiques. Il existe en effet des champs de sapins qui sont constitués d’arbres qui ont été plantés uniquement dans l’objectif de Noël.

 

Quel est l’impact des sapins colorés et recouverts de neige artificielle ?

Les peintures ou la neige artificielle qui recouvrent les branches des sapins sont issues de produits chimiques. Des molécules polluantes s’échappent de ces ornements et ont une incidence néfaste sur l’air de votre logement.
De plus, si votre sapin est coloré ou recouvert de fausse neige, il ne pourra pas être valorisé !

 

Des circuits urbains de recyclage se mettent en place pour réduire encore l’impact du sapin naturel et faciliter les nettoyages d’après-fête.

Après les fêtes, il est temps de donner une seconde vie à votre sapin. Ne le jetez pas dans la rue, n’importe quand ou à la poubelle. Déposez-le dans un lieu prévu à cet effet : les collectivités et les magasins peuvent organiser des collectes juste après les fêtes.

A Paris, par exemple, est organisée l’opération « Recyclons nos sapins », qui permettra de déposer son sapin du 26 décembre 2019 au 26 janvier 2020 dans les 195 points de collecte prévus par la Ville de Paris. Début 2019, 97 356 sapins ont ainsi été collectés et recyclés, contre 85 000 en 2018.

Ces sapins ont permis début 2019 la production de 2 000 m3 de broyat. Celui-ci est utilisé sous forme de paillage et est répandu au pied des massifs et sur les sentiers. Cela permet de réduire de façon écologique l’apparition des herbes libres, de limiter l’évaporation de l’eau et de favoriser le développement des micro-organismes souterrains qui améliorent la vie du sol.
Si vous avez un jardin, vous pouvez vous aussi broyer votre sapin pour le transformer en compost ou pour pailler autour des végétaux.

En conclusion, sauf si vous prévoyez d’utiliser votre sapin artificiel pendant 20 ans, préférez un sapin naturel !

POUR EN SAVOIR PLUS : regardez la vidéo de BFMTV.

 

Adoptez d’autres bons gestes pour la planète !