×

Les étapes du recyclage papier : tri, collecte, recyclage et revalorisation

Le recrutement solidaire avec Cèdre

Comment s’organise le recyclage du papier ?

Le papier est l’une des matières les plus simples à recycler et cela permet de lui donner une nouvelle vie. Jeter les vieux papiers dans la poubelle (ordinaire) implique qu’ils seront incinérés ou mis en décharge. En d’autres termes, il faudra payer pour éliminer une matière première réutilisable. Le recyclage du papier, comme le recyclage du bois et le recyclage du carton, préserve nos forêts et nos ressources d’une manière générale. En effet, il est plus écologique de fabriquer du papier recyclé que du papier issu à 100% de bois. De plus, le recyclage du papier entraîne peu de pertes car 100 g de papier  = 90 g de papier neuf. Par ailleurs, le papier peut se recycler 5 à 7 fois sans perdre de sa qualité.

Quand on sait que quasiment tous les papiers de notre quotidien se trient et se recyclent et que l’industrie papetière est la première industrie de recyclage en France… on se dit qu’il vaut mieux les mettre dans la poubelle de tri que d’abattre des arbres pour produire une nouvelle pâte à papier. Et oui, on en revient toujours au même constat : pas de tri papier, pas de recyclage papier, pas de papier recyclé. Et aujourd’hui en France, moins d’une feuille sur deux est recyclée. L’objectif fixé par l’état est d’atteindre un taux de recyclage de 60% en 2018.

Comment s’organise le recyclage du papier ?

1. Le tri papier

Il est d’autant plus facile qu’aujourd’hui les processus de recyclage sont très performants et permettent d’extraire facilement les éléments étrangers (plastique, métal ou autres) pour les réorienter vers d’autres filières. C’est notamment le cas des spirales de cahier, les agrafes et autres trombones. Donc le tri est très simple : le papier va dans les poubelles jaunes (la plupart du temps) ou bleues lorsque celles-ci existent.

Les entreprises produisant des déchets de papiers de bureau sont désormais tenues de les trier à la source et d’organiser leur collecte séparément des autres déchets. Cette obligation, entrée progressivement en vigueur depuis 2016 sera étendue aux entreprise à partir de 20 personnes au 1er janvier 2018.

Dans les bureaux, les entreprises pourront faciliter la vie des employés en mettant des poubelles papiers destinés au tri, à des endroits stratégiques (bureaux, salles de réunion, couloirs…). Ces corbeilles papiers seront régulièrement collectées par des professionnels du recyclage pour ensuite être expédiées vers un centre de tri agréé.

Tri sélectif du papier, le guide :

OUI : journaux, revues, prospectus, dépliants, livres et cahiers, papier, enveloppes, calendriers etc.

Attention à enlever le film plastique des magazines avant de les mettre au tri sélectif.

NON : papier traité avec de la colle, papier carbone, étiquettes, photos, serviettes, nappes, mouchoirs, papier filtre, enveloppes kraft ou de couleur, papiers plastifiés, papier et carton souillés par la nourriture.

A NOTER :
Réduire le papier en « confettis » ne permet pas une récupération optimale. Cependant, on ne peut exiger des entreprises de jeter tels quels les documents confidentiels. Le papier déchiqueté, jeté dans une poubelle dédiée au recyclage du papier, sera traité. Il est cependant conseillé de vérifier avec le professionnel du recyclage que le centre de tri où le papier sera envoyé accepte les confettis et les recycle dûment.

2. La collecte

D’une manière générale, dans les réseaux professionnels, il est indispensable de faire appel à des professionnels du recyclage qui se chargeront de la collecte et de la revalorisation. Pour chaque circuit (industriel, commercial ou ménager) la collecte appropriée sera mise en place.

Les collectivités organisent les collectes des papiers jetés par les ménages dans les containers de couleurs jaunes ou  bleues.

3. Recyclage et revalorisation?

Tous les papiers triés sont recyclés grâce à un procédé simple. Les fibres qui composent le papier sont récupérées et transformés en nouvelle matière première. C’est ainsi que 80% du papier recyclé redevient en majorité du papier ou d’autres produits comme des produits d’hygiène, des cartons d’emballage ou des matériaux d’isolation.

Les vieux papiers sont trempés dans de l’eau savonneuse et quelques adjuvants afin d’éliminer l’encre et autres résidus. Cela permet de séparer les fibres de cellulose entre elles.

Cette pâte à papier est ensuite nettoyée afin d’éliminer les impuretés (agrafes, spirales, plastiques, métaux, etc.) égouttée, tamisée, compressée et séchée. Celle-ci deviendra une nouvelle feuille de papier.

Dans certains cas, il peut être nécessaire de blanchir la nouvelle pâte à papier en la diluant avec une pâte plus blanche ou en ajoutant un produit chimique, tel du peroxyde d’hydrogène. Mais cela devrait devenir de moins en moins nécessaire puisque les techniques de recyclage se perfectionnent et permettent d’obtenir du papier recyclé blanc et de très bonnes qualité.

Les labels de papier recyclé

logos-recyclage